Le 8 décembre dernier, la Direction Régionale et Départementale de la Cohésion Sociale Centre-Val de Loire-Loiret organisait, avec l’appui de Villes au Carré, la 3ème édition du Libre cours sur la place des femmes dans les migrations et leur expérience citoyenne dans les quartiers populaires.

Entretien croisé de Pôleth Wadbled, sociologue et chargée de mission pour l’association Mémoires plurielles et de Sarah Rétif, doctorante en sociologie à l’Université de Tours.

Vous trouverez ici la synthèse de ce Libre cours :

L’immigration en région Centre du XIXe siècle à nos jours.

Un titre sous forme interrogative pour ce livre abordant, pour la première fois, au niveau régional, l’histoire des étrangers en région Centre. L’ouvrage, soutenu par l’Acsé et avec la collaboration de la CNHI, est issu d’une recherche collective dirigée par Sylvie Aprile (historienne), Hélène Bertheleu et Pierre Billion (sociologues) avec le concours d’étudiants et jeunes chercheurs (Guillaume Etienne, Laetitia Volland, Yoann Charlier, Anna Gomoluch, Marie Caillaud, Loïc Cassé, Alexandra Collin, Rodolphe Ndong Ngoua, Hélène Béguin)
Pour les auteurs : « L’histoire et la mémoire de l’immigration restent méconnues en région Centre. perçue avant tout comme le « berceau de la France », cette région dispose pourtant d’un héritage migratoire non négligeable. Cet ouvrage montre la pluralité des situations locales où la figure du migrant s’incarne aussi bien dans des trajectoires d’ouvriers que de bûcherons, d’ouvrières agricoles, de nurses… ou encore dans la résidence de quelques migrants aisés venus étudier ou acheter de belles propriétés. Les courants migratoires envisagés sur le temps long, de 1789 à aujourd’hui présentent trois caractéristiques originales.

D’abord celle d’une tradition de migrations forcées, incarnées par les Carlistes et les réfugiés polonais au XIXe siècle, ou encore les opposants espagnols durant les années 1930.
Ensuite, celle d’une immigration rurale peu visible, d’autant moins qu’ils s’agtissait pour partie de femmes.
Ni région frontalière, ni région polarisée par une métropole régionale, la région Centre est remarquable par la constante diversité des ses immigrations: Russes, Arméniens, Chinois, Polonais, Espagnols, Italiens, Américains, Maghrébins, Turcs … s’y sont succédés et côtoyés.

Sous la direction de Sylvie Aprile, Hélène Bertheleu et Pierre Billion
PU François Rabelais collection.
Perspectives Historiques ISBN: 978-2-86906-292-4
En vente dans les librairies et aux Presses Universitaires François Rabelais (Tours) 20€